Nouvelles tendances webmarketing 2020

Les derniers événements sociétaux que nous avons vécus nous oblige à repenser notre vision du digital comme réel générateur de croissance. De nombreuses entreprises priorisent des investissements basés sur le « digital-first » afin d’assurer la continuité de leurs activités. Que ce soit les grandes entreprises ou les petites, les nouvelles techniques de marketing digital vont permettre de garder le contact avec les clients et de continuer à développer des opportunités commerciales B2B et B2C.

 Et ces techniques permettront d’aller encore plus loin avec la capacité à bâtir des expériences percutantes, en alliant la technologie et le storytelling.

 

 Le live streaming, maintenant que Zoom est là

Fort de son développement pendant la période de confinement, le live Streaming est une occasion à ne pas négliger même pour les entreprises en BtoB. En fait les utilisations du live streaming sont encore à développer maintenant que l’usage est là. Énorme avantage de ces vidéos en live, elles sont visionnées 42 minutes en moyenne contre environ 90 secondes en moyenne pour les vidéos classiques. Voici quelques idées pour mettre à profit le live dans une stratégie B2B.

  1. Le lancement d’un nouveau produit - possibilité de montrer un produit en direct à sa base de client ainsi que de pouvoir récupérer des questions et des ressentis en direct.
  2. “behind the scenes” lors d’évènements - vous pouvez montrer l’envers du décor, montrer que vous êtes actif au sein de votre secteur et prouver l’engagement de vos équipes derrière la caméra.
  3. Vidéos de formation comme des webinaires, Q&A’s - très pertinent pour votre audience. Ces formats vous place en tant qu’expert de votre secteur, surtout si vous êtes à même de répondre à des questions clients en direct.
     

Le social commerce... Et oui même en BtoB

 Le social commerce tel qu’on le conçoit en BtoC semble très éloigné des attentes des entreprises en BtoB. Il faut plutôt prendre le social commerce comme de l’avant-vente. En effet près de 65% des acheteurs se renseignent d’abord sur les réseaux sociaux et c’est aussi le cas en BtoB. Alors il faut voir cela comme une vitrine supplémentaire qui peut donc attirer des leads entraîner des rendez-vous avec des commerciaux. Il vous permettra de construire des relations de confiance mutuelle en plaçant le prospect au cœur des échanges. Ces réseaux sociaux (surtout les professionnels) restent évidemment un outil de prospection commerciale pour trouver les décisionnaires et surtout personnaliser votre approche.

C’est ce que nous faisons dans notre agence de communication chez Puck au quotidien en associant toutes ces techniques et la capacité de générer du business pour nos clients.

 

Expérience utilisateur au centre des stratégies de service.

On ne le dira jamais assez l’UX, entendez par là l’expérience utilisateur, est d’autant plus importante que votre prospect est exigeant et en BtoB, les clients et prospects le sont même plus qu’ailleurs.

●      Un chatbot servant à améliorer drastiquement son service de relation client permet d’engager la conversation. Près de 80% des entreprises e-commerces auront recours à ces outils pour la gestion de leurs services clients cette année.

●      De même l’automatisation dans la prise en charge des demandes clients est aussi un principe crucial dans une stratégie d’acquisition. En effet, il faut mettre en place des scénarios d’emails venant construire une relation avec vos prospects et surtout les nourrir de contenus qui rendront ces prospects plus matures face à un éventuel achat. Ils se sentiront ainsi mieux accompagnés et cela réactivera leur intérêt.

 

La publicité hyper ciblée et des services personnalisés

Si les Français sont en règle général assez méfiants vis-à-vis du marketing personnalisé, ils acceptent beaucoup plus facilement cette démarche dans le cadre professionnel. Beaucoup d’entreprises sont conscientes de l’efficacité de cette méthode dans un contexte pro, notamment en matière de service. Les chiffres ne trompent pas, selon HBR, 86% des acheteurs du B2B sont susceptibles de valider un achat si l’offre qu’on leur fait est personnalisée. L’étude de Sales initiative montre que 59% des acheteurs sont bien moins sensibles à des argumentaires de vente génériques.

 

Le renouveau des réseaux sociaux et la puissance de leurs messageries

 Le rajeunissement des décisionnaires pousse les entreprises à suivre l’émergence des nouveaux réseaux sociaux. Ce peut être un élément de différenciation majeur, car beaucoup d’entreprises n’y sont pas. Snapchat et TikTok en tête des résultats du nombre d’utilisateurs dans le monde vous permettent de toucher une audience aussi précise que large. Même si les contenus sont éphémères ces nouveaux formats permettent de communication à un niveau plus personnel, plus humain voir plus osé parfois.

 

Green code

Bientôt tous les sites, services ou contenus digitaux des marques seront aussi jugés par les consommateurs au prisme de leur empreinte carbone. Heureusement, il existe des solutions pour améliorer le bilan énergétique des productions digitales : hébergements verts, code propre, écodesign de sites, compensation carbone des productions vidéo, etc. Il ne faut pas oublier que le digital permet aussi de réduire considérablement les déplacements et les rencontres avec les commerciaux. C’est donc une donnée à prendre en compte.

 

Marketing du contenu - content factory

Que ce soit en B2B comme en B2C, on ne peut plus faire l'impasse sur le marketing du contenu. En B2B, c’est près de 88% des entreprises qui l’utilisent. Des contenus de qualités et en volume soutiennent les actions marketing engagées en les crédibilisant. Une exigence : la réactivité. En effet, la durée de vie des contenus va de quelques secondes à une journée. Alors il faut savoir être réactif et s’adapter aux pics d’activités sur les réseaux.

 

La fin du SEO générateur de trafic, mais générateur de visibilité

Une étude a été menée par le spécialiste du SEO, Rand Fishkin a montré que les utilisateurs cliquent moins souvent sur ces résultats de recherche, car l'aperçu affiché par Google contient la réponse à leur requête (15% des cas), c’est ce qu’on appelle le « No Clic » de Google.
Le challenge est donc clair du côté des marques, car ce qu’elles perdent en trafic en même temps elles peuvent gagner en visibilité, encore faut-il être le lien le plus légitime pour répondre aux questions des internautes, cela renvoie à la qualité et la pertinence des contenus. Cette tendance montre aussi que le SEA (l’achat de lien sponsorisés) est un levier de plus en plus déterminant pour générer du clic et être incité à en savoir plus