Les différents types d'impression

Une fois le travail des créatifs finalisé et les fichiers validés par vos soins, il est temps de passer à l’impression de vos outils print. Pour cela, il faut choisir l’imprimeur qui saura répondre à vos besoins en proposant le meilleur résultat au meilleur prix et dans les meilleurs délais. C’est à ce moment qu’entre en jeux de nombreuses questions : quel type d'imprimeur et surtout quelle impression choisir pour mes outils ?

Fabricant est un véritable métier, pour vos projets d’envergure il est nécessaire de se tourner vers des conseillers en fabrication. Avec nos diverses expériences au sein de l’agence Puck et grâce à l’imprimerie qui fait partie de notre groupe Ocom&Co, nous allions toutes les connaissances requises pour répondre à vos besoins. Dans cet article nous vous expliquons les différentes options d’impression qui s’offrent à vous.

OFFSET, NUMÉRIQUE, SÉRIGRAPHIE… QUELLES DIFFÉRENCES POUR QUELS USAGES ?

L'OFFSET

L'offset, procédé d'impression historique sans doute le plus connu et souvent qualifié d'imprimerie traditionnelle, consiste à imprimer sur du papier - en feuilles ou en bobines - à l'aide de machines rotatives (cylindres d'impression) offrant une très grande finesse d'impression et des cadences très rapides. Appropriée pour les très grosses séries (à partir de plusieurs milliers d'exemplaires), c'est la technique d'excellence pour l'impression de journaux, magazines, livres et autres ouvrages ainsi que pour la papeterie : cartes de visite, flyers, plaquettes, etc. Également utilisée pour d'autres supports, elle reste néanmoins réservée aux très gros tirages, essentiellement sur papier.

L'IMPRESSION NUMÉRIQUE

La reprographie, également appelée numérique petit format, permet de répondre aux mêmes besoins que l'offset mais est plus adéquat pour les petites quantités et uniquement pour les petits formats (<60cm environ). D'un fonctionnement similaire à une imprimante laser de bureau, la reprographie n'imprime que sur papier (<350g en général) et ne permet pas d'applications spécifiques (vernis sélectif, pelliculage, etc.).

LA SÉRIGRAPHIE

Née pour répondre à d'autres besoins, la sérigraphie a la particularité d'imprimer tous types de supports, souples ou rigides, et pas uniquement le papier. Elle permet d'imprimer du grand format sur plaques et bobines et convient parfaitement pour des quantités moyennes.

La sérigraphie peut cependant trouver ses limites dans les petites quantités ne permettant pas d'amortir suffisamment les coûts de calage, préparation des écrans, mélange des encres, etc. Elle peut en revanche offrir des avantages indéniables en termes de qualité, de prix et permet surtout des rendus inaccessibles autrement : encres odorantes, encres fluo, argentées, dorées, pailletées ou encore application de vernis.

La sérigraphie est donc très demandée pour des besoins spécifiques.

LE NUMÉRIQUE GRAND FORMAT

Le numérique grand format, dernier arrivé dans les techniques d'impression, offre une palette très large de possibilités d'impression avec des machines de plus en plus performantes. Idéal pour les petites quantités voire en exemplaire unique avec des coûts de calages inférieurs aux autres techniques et donc des tarifs abordables, il est possible d’imprimer tous formats et tous types de supports. Par ailleurs, cette technique d’impression offre une grande vitesse d'impression et un haut niveau de qualité.Cependant, contrairement à certaines idées reçues, le numérique n'est pas forcément la meilleure solution à tous les besoins d'impression en termes de qualité, de coûts ou simplement de faisabilité.

 

Le choix peut sembler évident, pourtant il l'est rarement. La technique d'impression ne répond pas à un référentiel exact de critères permettant de tomber à coup sûr sur la meilleure formule, à savoir le meilleur rapport qualité/prix en fonction des quantités, du matériau imprimé, du format, etc. Plusieurs techniques peuvent potentiellement mener au même résultat ou presque mais, selon les cas, avec des concessions potentielles sur la qualité, le délai ou bien sûr les tarifs.

 

FOCUS SUR L’IMPRIMERIE DE NOTRE GROUPE OCOM&CO

Interview de Michel POINOT, Président INTC

« La valorisation du document par le conseil.

Il est très important de conseiller le client sur le choix du papier, de la finition, de l’embellissement.

Toute impression ne peut aller sur n’importe quel papier, le rendu final du document s’en trouverait impacté. En effet, demander au client s’il veut valoriser la matière ou le visuel est primordial, s’il privilégie la matière il faut qu’il soit conscient que ses visuels seront moins éclatants, par contre s’il privilégie le visuel on n’aura d’autre choix que de lui proposer un papier couché qui donnera le meilleur rendu de l’image.

La qualité d’un document passe aussi par l’embellissement comme un vernis relief, un pelliculage, une micro-perforation, une dorure… Aujourd’hui le digital fait chuter les quantités de tirage, il faut donc en profiter pour embellir les documents papier restant. Pour cela, nous proposons des solutions d’embellissement à coûts maitrisés qui apportent un très bon rapport qualité prix.

Le monde du numérique a révolutionné notre façon de travailler, profitons-en ! »